Quand les moules auront des dents

 A la pêche aux moules il se consacrait
Il aimait la houle en ce coin secret
Où la belle fraîche aux senteurs marines
Provoquait ses sens, juteuse et saline

Chasseur averti, il les comparait
De leurs différences il se pénétrait
Il ne se lassait de leur goût marin
Saveurs de varech , poivre levantin

Sous sa langue hardie, les belles s’ouvraient
Toutes alanguies elles se donnaient
Au bourreau des cœurs , ami d’ Epicure
Mytiliculteur de belle figure…

Mais un jour maudit vint la punition
Une moule hardie sans sa permission
Referma sur lui sa bouche vorace
L’avala tout cru, sans laisser de traces !

Moule prédatrice aux dents aiguisées
Mante religieuse, desseins déguisés
Homme trop naïf, prends-garde à la gueuse
Déguisée en moule aux lèvres baveuses !

 

Marcek

Advertisements